RGPD 2018 : Bien s’équiper pour s’y conformer

À un moment ou un autre, au cours des derniers mois, vous avez probablement dû voir passer des textes relatifs à la protection des données, sur vos sites internet favoris ou sur vos applications. La raison de toute cette agitation ? La récente mise en application du Règlement Général de Protection des Données, ou RGPD 2018, bien sûr. Celle-ci implique de nombreuses nouvelles règles que se doivent de respecter les entreprises ou autres organismes en lien avec des données personnelles que laissent les internautes. Ainsi, de nombreuses structures se sont vite retrouvées dépassées, ne sachant plus où donner de la tête, craignant d’oublier quelque chose ou de ne pas être bien conforme à ces nouveautés, et par conséquent de recevoir une sanction.

 

Si le RGPD 2018 a inquiété plusieurs d’entre elles, ces dernières ne sont tout de même pas laissées à part, puisque la CNIL leur propose des solutions afin de mieux comprendre ce qui ressort du Règlement Européen de Protection des données, ainsi que des outils pour ne pas être débordé par les contrôles à mettre en oeuvre en plus de l’activité initiale de la société.

 

RGPD 2018 : le gérer sans pression

 

Pas question de céder à la panique devant l’arrivée du RGPD 2018 : si vous suivez bien toutes les recommandations de la CNIL et êtes généralement attentifs à la sécurité des informations que vous collectez, il ne devrait, en principe, pas y avoir de problème.

 

Que vous soyez une petite, moyenne, ou grosse entreprise, il est possible de respecter le RGPD 2018 sans perdre en temps ou en efficacité par rapport à votre activité initiale. Le tout est de bien faire attention à certaines données, notamment celles considérées comme spéciales, ou sensibles par le Règlement Général de Protection des Données : renseignements relatifs à la religion, aux croyances, à la sexualité de l’individu, etc. Toutes ces dernières informations doivent être manipulées avec grande précaution pour ne pas risquer une amende. Afin de manipuler ces données avec plus de souplesse, certains conseils peuvent être bons à suivre.

 

RGPD 2018 : s’équiper en amont

 

Pour mieux appréhender le RGPD 2018, il est ainsi possible de  se munir d’un certain équipement au préalable. Tout d’abord, les structures peuvent choisir d’utiliser des logiciels afin de faire vérifier tous leurs textes, et être sûr qu’aucune donnée sensible n’y soit exploitée. Cela permet d’effectuer une seconde vérification, plus rapide et plus efficace qu’à l’oeil nu.

Il est aussi possible de souscrire à une offre permettant de cartographier ce type de données, et ainsi de créer des tableaux récapitulatifs afin de mieux s’y retrouver. Chaque équipe peut également participer à des réunions informatives sous forme de conférence afin de poser toutes leurs interrogations à une personne spécialisée dans le domaine, et en savoir plus sur les enjeux de ce règlement.

 

Enfin, les structures peuvent aussi faire le choix d’opter pour une extension à installer sur son navigateur, qui aura le même rôle que les logiciels, c’est-à-dire de détecter des informations sensibles que le RGPD 2018 interdit d’utiliser. https://donnees-rgpd.fr/